Académie de Guyane

Barre de partage

Visite de terrain pour des Maternelles de proximité dans l'Ouest

Le Recteur de Guyane, Monsieur Alain Ayong Le Kama travaille depuis plusieurs mois avec ses équipes sur le dispositif « les maternelles de proximité ». 

L’objectif est de permettre aux enfants de 3 à 6 ans issus des communes enclavées de Guyane en particulier celles du fleuve , de pouvoir bénéficier d’un enseignement au plus près de chez eux. Le Rectorat et les municipalités metteront enseignants et locaux à disposition. Régulièrement sur le terrain, monsieur le Recteur, s’est rendu vendredi 27 septembre sur le Haut-Maroni dans les campoe (villages) de Sparouine, rattaché à Saint-Laurent, et Nieng Kampoe rattaché à Apatou.Il était accompagné d’élus parmi lesquels étaient présents le Député de la seconde circonscription Monsieur Lénaïck Adam, La Maire de Saint-Laurent du Maroni Madame Sophie Charles et Monsieur Denis Galimot 1er Adjoint au Maire d’Apatou et 10ème Vice-président de la CTG. Ensemble, ils ont échangé sur les moyens mobilisables pour la pleine réussite de ce dispositif.

Un enjeu capital pour de nombreux enfants

A l’heure de la scolarisation obligatoire pour les enfants de 3 ans, les « maternelles de proximité » deviennent un des principaux enjeux pour l’Académie et pour les communes isolées. Les communes de Saint-Laurent et d’Apatou, composées de campoe recensant de nombreux enfants sont donc particulièrement concernées. A Sparouine, le chef du village a pu présenter la salle polyvalente comme lieu éventuel d’accueil des enfants. Une centaine de bambins des campoe Pimpim, Bastien et Sparouine serait concernée. A Apatou, les villages Patience et La Forestière, sont chacun doté de carbets communaux1. Chacun pourraient accueillir une cinquantaine d’enfants.

la commune d'Apatou a construit 4 carbets pour un investissement de 700 000 euros

Barre de partage